Ambulancier

on mercredi, 15 mars 2017. Posted in Santé

SanteL'ambulancier transporte les blessés, les malades, les personnes handicapées ou âgées vers les hôpitaux, les cliniques ou les maisons de retraite. Il doit veiller au confort du passager même s'il conduit à grande vitesse dans une situation d'urgence.

Quelle que soit la structure pour laquelle il travaille (Samu, hôpital, ...), l'ambulancier s'informe des consignes auprès des médecins et des infirmières : degré d'urgence du transport à effectuer, type de blessures de la personne à prendre en charge...

L'ambulancier aide le malade à monter dans l'ambulance, puis il l'installe. Durant le trajet, il veille à son confort et à son état de santé. Il peut intervenir en cas de besoin pour apporter les premiers secours (bouche-à-bouche, massage cardiaque...).

L'ambulancier est chargé de l'entretien de son véhicule et de la stérilisation du matériel (lavage, désinfection...). En parallèle, il peut effectuer des tâches administratives : facturation, encaissement...

Lieux d'exercice

Conduite et premiers soins

Le titulaire du diplôme d'ambulancier fait obligatoirement partie de l'équipage d'une ambulance. Il assure aussi bien les premiers soins que la conduite d'une ambulance ou d'un VSL (véhicule sanitaire léger). Un auxiliaire ambulancier le seconde, en particulier à bord des VSL.

Des horaires irréguliers

La majorité des ambulanciers sont salariés dans de petites entreprises familiales ou artisanales. Leurs horaires sont irréguliers. Ils peuvent être appelés le jour, la nuit, le week-end ou les jours fériés. Dans un service d'urgence, la permanence s'effectue à plusieurs, par roulement, chaque équipe étant relevée toutes les 24 h.

Station assise prolongée

Le travail de l'ambulancier le contraint à rester assis dans son véhicule, durant de nombreuses heures d'affilée. Les trajets s'effectuent principalement en ville où il subit les embouteillages.

 

DiplomeLe diplôme d'État d'ambulancier est indispensable pour exercer la profession. Ce diplôme peut être préparé sans condition de niveau d'étude. Il faut être titulaire du permis de conduire B depuis au moins 3 ans, ainsi que de la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). Une attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'une ambulance et un certificat médical de vaccinations sont également exigés pour se présenter aux épreuves d'admission dans les établissements qui préparent au diplôme d'État. La sélection s'effectue sur tests et entretien. La formation dure 18 semaines et comporte un stage obligatoire en service ambulancier.

Après la 3e

Préparations aux concours et formations

Source : ONISEP Bretagne

bas-de-page
Monday the 24th. Joomla Templates Free.
Copyright 2012

©