Audioprothésiste

on mercredi, 15 mars 2017. Posted in Santé

SantePour sa première visite, l'audioprothésiste installe le patient dans une pièce insonorisée. À l'aide d'un casque et d'appareils mesurant les seuils auditifs, il obtient un audiogramme, une courbe d'audition, qui lui permet d'évaluer la gêne subie, l'importance de la perte éventuelle d'audition et les caractéristiques propres à la pathologie auditive.

En fonction du défaut auditif constaté, de l'avis du médecin prescripteur, de la situation professionnelle et sociale du patient, une décision d'appareiller ou non est prise en concertation. L'audioprothésiste propose différents types d'appareillages, expliquant leurs caractéristiques techniques et leur coût. Il relève l'empreinte du conduit auditif afin de réaliser un embout sur mesure : chaque prothèse auditive est unique.

Viennent ensuite les étapes de fabrication et de mise au point de l'appareil auditif sur le patient. L'audioprothésiste effectue des tests et des essais progressifs. Réglages successifs et adaptations permettent de vérifier l'efficacité de la prothèse. Le patient est régulièrement revu, afin de suivre l'évolution de son audition, d'ajuster les problèmes de confort et de contrôler l'appareillage : changement de piles, entretien, nettoyage...

 

Lieux d'exercice

Indépendant ou salarié

La moitié des 2600 audioprothésistes est salariée et travaille dans le secteur privé. Les audioprothésistes salariés exercent majoritairement en centres spécialisés dans l'appareillage et la rééducation de l'audition. Les conditions de travail et les évolutions professionnelles sont définies par l'entreprise.

S'il en a le goût et le sens commercial, il peut choisir d'exercer à son compte, indépendant dans son propre cabinet de prothèse auditive ou sous une enseigne dont il gère un établissement. Il adapte les horaires d'ouverture de son commerce aux disponibilités de sa clientèle, afin d'offrir le meilleur service.

Un professionnel aux compétences larges

Auxiliaire médical, l'audioprothésiste intervient dans de nombreux domaines. Avec la médecine du travail, il exerce en milieu professionnel, par exemple pour mesurer l'impact des nuisances sonores. Dans ses conclusions, il préconise les aménagements à prévoir ou l'utilisation de protections adaptées.

Professionnel de santé, il joue un rôle majeur dans les campagnes de prévention et d'information sur les risques engendrés par le bruit. Ses expertises le conduisent à travailler en collaboration avec d'autres professionnels, en particulier ceux du domaine de la santé publique. Ses interventions de sensibilisation auprès de jeunes publics sont très appréciées.

 

DiplomePour exercer le métier d'audioprothésiste, il faut être titulaire du diplôme d'État d'audioprothésiste, préparé en 3 ans après le bac. Accès sur concours (épreuves écrites en physique, mathématiques, biologie et une épreuve orale) avec le bac, de préférence scientifique. La formation s'effectue soit à l'université, dans le cadre des UFR (unités de formation et de recherche) de médecine et de pharmacie, soit dans des écoles spécialisées.

Niveau Bac+3

Préparations aux concours et formations

Source ONISEP

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

bas-de-page
Saturday the 15th. Joomla Templates Free.
Copyright 2012

©