Pédicure-podologue

on mercredi, 15 mars 2017. Posted in Santé

SantePédicure, ce professionnel soigne tous les bobos qui peuvent affecter les pieds : cor, durillon, oeil-de-perdrix, ongle incarné... Il effectue les soins courants d'hygiène et d'entretien : ponçage, élimination des peaux mortes, coupe des ongles, traitement des verrues, application de crèmes et d'onguents...

Podologue, il conçoit et fabrique des semelles orthopédiques pour des personnes souffrant de malformations (pieds plats, par exemple), de douleurs au genou ou au dos. Après avoir évalué le problème à corriger, il prend des mesures et fait des simulations sur ordinateur. Puis, il fait réaliser les semelles en atelier. Pour les alléger et les rendre discrètes dans les chaussures, on utilise de plus en plus des résines ou des mousses de synthèse.

Enfin, le pédicure-podologue peut participer à la rééducation fonctionnelle de personnes récemment opérées ou accidentées de la route. Au cours de séances savamment dosées, il propose divers exercices pour leur faire retrouver un usage correct de leurs pieds et une démarche plus assurée.

 

Lieux d'exercice

Horaires décalés

Sur environ 11 000 pédicures-podologues en exercice, la quasi totalité travaille en cabinet privé ou est salariée d'un centre médical. Les horaires de travail des cabinets sont établis à l'avance, mais doivent cependant s'adapter à la disponibilité de la clientèle. Il faut être disponible sur des horaires parfois décalés.

Rarement à l'hôpital

Les postes de pédicures-podologues en hôpital ou en service de rééducation fonctionnelle sont rares. Les pédicures interviennent bien dans ces structures mais la plupart du temps en tant que prestataires extérieurs, sur demande de l'équipe soignante.

Parfois en déplacement

Quand les patients ne peuvent se déplacer, le pédicure-podologue se rend à leur domicile. Il soigne également sur place les personnes hospitalisées et les pensionnaires des maisons de retraite.

 

 

DiplomeLe diplôme d'État de pédicure-podologue est obligatoire pour exercer ce métier. Il se prépare en 3 ans après le bac, dans des écoles accessibles sur concours. Il est reconnu au niveau bac + 3. Certaines écoles recrutent après une PACES (première année commune aux études de santé) en faculté de médecine.

Niveau bac + 3

 

Préparations aux concours et formations

Source ONISEP

 

 

 

 

 

bas-de-page
Wednesday the 24th. Joomla Templates Free.
Copyright 2012

©